Navigation Forêt environnement Bois énergie Tourisme en forêt Bois construction Métiers du bois
>> Les actualités

Les métiers et les professionnels

Les professions de la filière bois peuvent être décomposées comme suit :

Les métiers de la forêt regroupent l'ensemble des activités liées à l'exploitation forestière et à la sylviculture, c'est à dire : agent technique et technicien forestiers, ingénieur du génie rural et ingénieur des travaux des eaux et forêts, bûcheron, débardeur, ouvrier forestier et sylviculteur, conducteur d'engins et transporteurs, pépiniériste,… 

La première transformation rassemble les diverses industries qui exploitent les produits issus de la forêt (grumes, billons, petits bois,…) afin d’en tirer des matériaux directement utilisables ou destinés aux manufactures de deuxième transformation (feuillets, planches, plateaux, madriers, panneaux,…).

Parmi ces métiers :

  • les professions de l'industrie du placage (production de minces feuilles de bois),
  • les métiers de scierie (production de bois sciés),
  • l'industrie des panneaux (fabrication des panneaux dérivés du bois ):
    • ingénieur d'application,
    • technicien et technicien supérieur en bureau d’étude et bureau des méthodes,
    • technicien de laboratoire
    • conducteur de machines,
    • agent de production ou de contrôle,
    • contremaître,
    • technico-commercial,…
  • l'industrie du papier (fabrication des papiers et cartons) :
    • ingénieur,
    • technicien papetier et technicien supérieur,
    • agent de production,
  • les négociants de bois de chauffage, les transporteurs,…

La deuxième transformation, enfin, regroupe les différentes industries et artisanats dont la matière première est composée des produits de la première transformation : ce sont les entreprises de menuiserie, de l’ameublement, de la construction et de l’emballage.

Parmi ces métiers :

  • dans l'artisanat :
    • ébéniste,
    • menuisier,
    • charpentier,
    • agenceur,
    • sculpteur,
    • marqueteur,
    • tourneur,
    • vernisseur,
    • restaurateur et restaurateur d'oeuvres d'art…
  • dans les industries de l'ameublement, de la charpente, de la construction bois et de l'emballage léger (cageots, cagettes,…) et de l'emballage lourd (palettes, caisses,…) :
    • ingénieur,
    • technicien et technicien supérieur en bureau d'étude et bureau des méthodes,
    • conducteur de machines,
    • agent de production ou de contrôle,
    • monteur,
    • contremaître,
    • technico-commercial,…

OUVRIER SYLVICULTEUR
son rôle : réaliser l'ensemble des travaux d'entretien des peuplements forestiers :
  • planter ;
  • dégager (couper les essences indésirables) dans les jeunes peuplements (semis ou plantations) ;
  • tailler, élaguer et dépresser les brins d'avenir ;
  • entretenir les aménagements touristiques, les clôtures contre le gibier, les routes forestières, les limites de parcelles ;
  • abattre les bois de faible diamètre.

Son travail est essentiel, car il conditionne l'évolution des jeunes peuplements (jeunes semis, arbres voisins,…) en facilitant le travail du débardeur, les façonner, c'est à dire les ébrancher et classer les différentes catégories de produits en fonction de leur utilisation (bois d'oeuvre, bois de chauffage, bois d'industrie).

BUCHERON (ouvrier d'exploitation "abattage façonnage")
son rôle : abattre les arbres sans faire de dégâts aux peuplements (jeunes semis, arbres voisins,…) en facilitant le travail du débardeur, les façonner, c'est à dire les ébrancher et classer les différents catégories de produits en fonction de leur utilisation (bois d'œuvre, bois de chauffage, bois d'industrie).

DEBARDEUR
son rôle : transporter les bois coupés par le bûcheron jusqu'à une place de dépôt située au bord d'une route forestière où un camion pourra venir les charger.
Le débardeur peut utiliser plusieurs moyens :

  • un débusqueur, tracteur équipé d'un treuil permettant de tirer des bois de grande longueur.
  • un porteur (ensemble composé d'un tracteur et d'une remorque avec grue). il permet de sortir les bois de courte longueur. Les bois sont chargés à l'aide d'un grappin puis empilés en bord de route.

 

On rencontre également des entrepreneurs de bûcheronnage qui possèdent un tracteur de type agricole équipé d'une remorque et qui effectuent les opérations de chargement et de déchargement manuellement (stères, petites grumes).
Un cheval : autrefois largement utilisée, cette technique a considérablement régressé. Aujourd'hui, certaines entreprises cherchent à favoriser un nouveau développement du débardage à cheval, car il fait moins de dégâts que les engins mécanisés et peut rester économiquement intéressant sur certains types de chantiers.
Le métier de débardeur est très proche de celui de celui de conducteur d'abatteuse. Des machines de très grande taille permettent d'abattre, d'ébrancher et de tronçonner des arbres sans intervention manuelle.

ELAGUEUR
son rôle : retrancher les branches des arbres (ébranche), couper, écimer et tailler les arbres.

OUVRIER FORESTIER CONDUCTEUR D'ENGIN
son rôle : utiliser et entretenir le matériel d'abattage, de façonnage et de débardage. Le conducteur doit avoir des notions de mécanique, d'hydraulique afin d’utiliser les engins perfectionnés (abatteuse mécanisée, débusqueur…).

GRUMIER
son rôle : conduire des véhicules destinés au transport des grumes. Ce mot désigne aussi les véhicules de transport des grumes.

AGENT TECHNIQUE FORESTIER
son rôle : autrefois appelé garde forestier, l'agent technique forestier participe à la valorisation des forêts publiques et privées, qui couvrent plus d'un quart du territoire national. Il applique sur le terrain la politique forestière définie par l'Etat. Il surveille les exploitations de bois et les chantiers de travaux forestiers.
Il est l’intermédiaire entre les décideurs (propriétaires, ingénieurs et techniciens forestiers) et les personnes chargées de la réalisation des travaux (bûcherons, ouvriers forestiers, débardeurs... ). Son activité s’étend en général sur 1000 ha de forêt où il doit principalement :

  • surveiller la réalisation des coupes et des travaux,
  • effectuer les martelages (choix des arbres à abattre),
  • veiller au respect des lois concernant la gestion et la protection des forêts,
  • participer à l’élaboration des plans de gestion.

Il peut également participer à d’autres actions (animation pédagogique…).

TECHNICIEN FORESTIER
son rôle : à la fois un homme de terrain et un homme de bureau. il doit apprécier et maîtriser les contacts humains, prendre des décisions et aussi posséder une excellente connaissance du milieu forestier et des techniques sylvicoles.
Au bureau, il aura à charge de rédiger des rapports et devra utiliser correctement l'informatique, afin d'établir des dossiers et des plans précis.
Les fonctions du technicien forestier varient en fonction de l'organisme où il travaille.

  • à l'Office National des Forêts
    Le technicien a en général en charge la gestion d'environ 5000 ha de forêts communales ou domaniales. Il conduit les martelages (marquages des coupes), est responsable de l'organisation du travail des ouvriers forestiers et des agents techniques placés sous son autorité. Basé sur le terrain, il entretient de nombreux contacts avec les élus communaux : travaux, plans de gestion, aides financières, programmes des coupes. Il élabore nombre de plans de gestion. Il peut aussi être affecté à un bureau d'étude où il aura à participer à différents projets ( reboisements, plans de gestion, équipements touristiques, études diverses).
  • dans les services forestiers de l'Etat (Directions Régionale et Départementales de l'Agriculture et de la Forêt).
    Il participe à la mise en oeuvre de la politique forestière en instruisant les demandes d'aides financières ou en contrôlant les boisements, les défrichements et l'application des plans de gestion. Comme ses collègues de l'ONF, il est assermenté et peut dont être amené à établir des procès verbaux. Il intervient également dans le domaine de la gestion de la faune.
  • dans les coopératives forestières.
    Le technicien est essentiellement chargé d'établir les plans simples de gestion, de réaliser les diverses tâches de gestion forestière ( martelage, élaboration de projet de reboisement ou de desserte...), de l'organisation de la vente de bois et du suivi des travaux.
  • dans les Centre Régionaux de la Propriété Forestière.
    Il conseille les propriétaires forestiers, les incite à se regrouper ( groupements forestiers, associations syndicales de dessertes), met en place des placettes de démonstration afin de promouvoir les techniques modernes de sylviculture. Il instruit les plans simples de gestion.
  • indépendants
    Ce sont des professionnels de la forêt qui se tiennent à la disposition des propriétaires pour les aider à gérer leur forêt (maîtrise d’œuvre de travaux, élaboration de plan simple de gestion, commercialisation du bois…)

EXPERT FORESTIER
son rôle : assurer la gestion forestière, établir et suivre les plans simples de gestion, commercialiser les bois, assurer la maîtrise d’œuvre de tous travaux forestiers, conseiller par acte technique, financier ou administratif tout ce qui concerne la propriété forestière.

INGENIEUR FORESTIER
son rôle : concevoir, animer et contrôler dans les domaines de la production de bois et d'aménagement rural. L'ingénieur forestier dirige lui-même des travaux de protection et d'exploitation des forêts, et veille sur place à leur exécution. La préparation de ces travaux, les relations à entretenir avec ceux qui en décident (Etat, municipalités, propriétaires privés), font aussi de l'ingénieur forestier un organisateur et un conseiller technique. Formation assurée par l'ENGREF (Ecole nationale du génie rural, des eaux et forêts), recrutement sur concours.
L'ingénieur forestier a des responsabilités en matière de conception et d’encadrement. Il doit participer à de nombreuses réunions concernant la politique forestière et l’aménagement global de régions naturelles. Il doit faire preuve d’excellentes qualités en matière de synthèse, de contact, de prise de décisions. Il connaît parfaitement les techniques sylvicoles.
Les ingénieurs forestiers peuvent être amenés à occuper différentes fonctions suivant les structures qui les emploient. En règle générale, ils assument la responsabilité d’un service chargé de la gestion forestière.
Ils ont donc :

  • à initier et développer des actions ;
  • à superviser la réalisation d'aménagements forestiers (définition des potentialités et des objectifs d’un massif, prévision des coupes et travaux à réaliser) ;
  • à assurer la liaison avec les différents acteurs de la filière (propriétaires, acheteurs, entrepreneurs, pouvoirs publics et politiques) ;
  • à organiser le travail et gérer une équipe.
Toutefois, leurs missions recouvrent une grande diversité et peuvent déborder largement au delà de la gestion forestière, suivant les postes qu’ils occupent :
  • enseignement,
  • recherche et développement,
  • gestion administrative,
  • action dans le domaine de l’environnement, de la chasse et de la pêche.

Ingénieur des travaux des eaux et forêts
Missions de gestion forestière essentiellement en tant que chef de division. A ce poste, ils encadrent l'action des groupes techniques sur une surface moyenne de 17 000 ha de forêts.

Ingénieur du génie rural, des eaux et des forêts
Cadres supérieurs gérés par le ministère de l'Agriculture et de la Pêche, occupant des postes de direction à l'ONF dans les services départementaux, les directions régionales et les services centraux. Recrutement sur concours.

ENTREPRENEUR DE TRAVAUX
son rôle : prestation de service auprès de personnes ou d’entreprises : bûcheronnage, débardage, élagage, plantation, dégagement, abattage délicat, éhouppage…

NEGOCIANT, EXPLOITANT-SCIEUR
son rôle : acheter du bois sur pied, au bord de route ou livré usine et transformation.

LE CHARGE D'APPROVISIONNEMENT EN BOIS
Suivant les activités et le mode d'organisation de l'entreprise, de nombreuses appellations sont utilisés pour désigner l'emploi de chargé d'approvisionnement en bois. Les plus usitées sont :

  • commis de coupe, commis de bois, pour désignées les personnes qui travaillent en scieries ou pour des exploitants forestiers ;
  • chefs de secteurs, responsables d'approvisionnement, pour celles travaillant dans l'industrie lourde du bois (papeteries, industries du panneau...)
Cette activité correspond également aux exploitants forestiers qui sont des chefs d'entreprise. Ces entreprises de taille très variable achètent les bois et les revendent aux entreprises de la première transformation du bois.
Le chargé d'approvisionnement en bois est amené à réaliser les opérations suivantes :
  • estimation du volume et de la qualité des lots de bois mis en vente ;
  • évaluation du prix d'achat et des coûts d'exploitation ;
  • négociation du prix de vente ou participation aux ventes aux enchères ;
  • suivi des travaux d'exploitation et organisation du transport des bois jusqu'aux sites de transformation ;
  • prospection et relation avec les vendeurs (ONF, propriétaires privés, coopératives…).

Suivant les cas, le chargé d'approvisionnement dispose de plus ou moins d'autonomie dans l'exercice de son travail, mais il est toujours l'un des maillons essentiels de l'entreprise, car le prix de la qualité des bois achetés ont une incidence très forte sur la rentabilité d'une industrie de première transformation.

AFFUTEUR
son rôle : entretenir des outils de coupe nécessaires au sciage, contrôler l'état des lames, entretenir l'ensemble du matériel de la scierie.

SCIEUR
son rôle : débiter les troncs d’arbres (grumes) pour en faire des poutres, des planches ou des feuillets pour l’ameublement, la menuiserie et la charpente.
Le scieur découpe dans le sens longitudinal les billes de bois. Son travail tient compte de la qualité du bois et du diamètre de la bille.
Il transforme ensuite les débits primaires en produits de dimensions et de qualité correspondant aux productions demandées. Chaque grume ayant une forme particulière, le scieur doit donc penser et préparer son travail pour réduire au minimum les pertes sur un tronc.
Il utilise des scies mécaniques, circulaires et scies à ruban.

MENUISIER
son rôle : fabriquer et poser, les fenêtres, volets, portes intérieures et extérieures, cloisons, placards, escaliers, parquets, meubles, agencements…
Il fournit une prestation sur mesure. Il travaille essentiellement le bois, cependant les progrès techniques ont apporté une nouvelle gamme de matériaux utilisés dans la menuiserie : l’aluminium et le PVC.

CHARPENTIER
son rôle : donner à la maison son toit. Le matériau utilisé, le bois, offre selon ses origines une grande variété de résistance, de dureté… Il s’agit donc bien de comprendre comment s’équilibrent les forces par le choix des essences, le façonnage des poutres, leur assemblage et l’installation de l’ensemble. Il réalise des constructions aussi diverses que des chalets, des maisons en bois, des hangars agricoles, des ateliers industriels, des passerelles.

EBENISTE
son rôle : fabriquer ou restaurer du mobilier avec le bois massif et le placage, après spécialisation : marqueterie, dorure, sculpture, tournage sur bois.
L'ébéniste fabrique de façon artisanale des meubles de style, rustiques ou contemporains (armoires, buffets, tables, bois de lits) à l'unité ou en petites séries. Il assure lui même toutes les étapes de la fabrication :

  • choix du modèle, de son ornementation, du bois à employer (selon les souhaits du client)
  • réalisation du plan grandeur nature avec tous les détails y compris les éléments de décoration (ferrures, bronzes…)
  • prévision et organisation de son travail : découpage des pièces, corroyage de celles-ci (c'est à dire, les pièces sont aplanies, rabotées afin de les mettre aux dimensions exactes correspondants aux dessins préalablement réalisés), assemblage, collage et finition (ponçage, vernissage ou cirage).

L'ébéniste peut aussi travailler à la réalisation de prototypes, c'est à dire de modèles destinés à être ensuite produits en usine, selon un mode de fabrication automatisé. Il effectue également des travaux de réparation ou de restauration.

INGENIEUR BOIS
son rôle : cadre en entreprise : fonctions production, méthodes, recherche et développement, qualité , maintenance, technico commercial etc.
Chef de produit forêt-bois
Il exerce son activité dans les domaines de l'exploitation forestière, de l'estimation, du classement, de la mise en marché des produits forestiers, ou de l'approvisionnement des industries du bois.

METIERS SPECIFIQUES :
fendeur de merrain, luthier, charpentier de marine, sabotier etc.

FABRICATIONS SPECIFIQUES :
Fabrication d’emballages, fabrication de panneaux, fabrication papier carton, traitement des bois.

 

Travaux forestiers :

NomAdresseTéléphoneFax
Salmon François19 rue Beaumont 45730 St Benoit sur Loire02 38 35 70 96 
Asfir Guy
13 route Loury 45470 Rebrechien
02 38 52 71 62
 
Foucher Philippe
62 route Prévotée 45460 Bouzy la Forêt
02 38 59 47 40
06 12 09 65 88
 

 

Négoce :

NomAdresseTéléphoneFax
Exploitations Forestières Barillet12 rue du Petit Hameau 45110 Chateauneuf sur Loire02 38 58 43 3702 38 58 65 10
PHV Bois
64 rue bonne dame 45110 Chateauneuf sur Loire
06 64 09 45 53
02 38 58 43 12

 

Menuiserie :

NomAdresseTéléphoneFax
Agencement Joe MotaLes Coudreaux 45450 Fay aux Loges02 38 59 58 80 
Bouton Jackie
1 rue vallée du chat 45150 Jargeau
02 38 59 95 31
02 38 59 70 79
Burette Jean-Luc
La brosse aux oies 45530 Sury aux Bois
02 38 55 84 79
02 38 55 81 34
Cavoizy James
6 avenue Orléans 45550 St Denis de l'Hotel
02 38 46 00 07
 
Chezieres Jacques
8 chemin du Marois 45110 Germigny des Prés
02 38 58 20 59
 
Dardonville Olivier
16 rue Forêt 45460 Bray en Val
02 38 35 50 95
 
EIDH
38 route Fay aux Loges 45530 Vitry aux Loges
02 38 59 39 54
 
Etablissements Riguet
38 avenue Albert Viger 45110 Chateauneuf sur Loire
02 38 58 40 01
02 38 58 96 21
Fromentin Thierry Menuisier
25 rue Solaie 45550 St Denis de l'Hotel
02 38 59 08 62
 
Gerberon Jean-Claude
82 avenue du Mal. Leclerc 45110 Chateauneuf sur Loire
02 38 58 56 73
 
Lemitre Dominique
47b rue Bonne Dame 45110 Chateauneuf sur Loire
02 38 58 40 99
 
Letellier Jean Menuisier
36 avenue Grands Billons 45450 Donnery
02 38 59 00 16
02 38 46 00 48
MAZENOD
Route de Gien 45110 Saint Martin d'Abbat
02 38 58 29 07
 
Menuiserie Amador
35 rue de la Gene 45110 Chateauneuf sur Loire
02 38 46 24 98
 
Menuiserie Chauvette Philippe
1b rue Limousins 45150 Darvoy
02 38 57 21 18
 
Menuiserie Pitois
rue Feculerie 45150 Jargeau
02 38 59 98 27
02 38 59 89 09
Puis Michel
RN152 (ZAC des ESSES Galerne) 45760 Vennecy
02 38 75 51 56 02 38 75 00 55
Sevestre Michel
Lieu dit Beauregard 45110 Saint Martin d'Abbat
02 38 58 45 12
02 38 58 69 04
Souchet Jean-Marie63 rue Abbé Georges Thomas 45450 Fay aux Loges
02 38 59 27 06
02 38 46 27 07
Vaslier SARL
Chemin Bellebats 45550 St Denis de l'Hotel
02 38 59 15 15
02 38 59 09 80

 

Ebénisterie :

NomAdresseTéléphoneFax
Blanluet Gérard52 route de Fay aux Loges 45530 Vitry aux Loges02 38 59 31 90 
Burette Jean-Luc
La Brosse aux Oies 45530 Sury aux Bois
02 38 55 84 79
02 38 55 81 34
Leloup David
Gabillons 45570 Dampierre en Burly
02 38 35 19 39
 
Bliard SARL
10 ZA les Esses Galerne 45760 Vennecy
02 38 52 72 40
 
Goueffon Gilles
59 rue de l'Hervilliers 45170 Neuville aux Bois
02 38 91 81 87
 

 

En savoir plus...

// Les liens utiles


ONF

CRPF

GDEF

DRAF

Arbocentre

Pôles d’Excellence Rurale

Plan du site
Situer le Pays Forêt d´Orléans - Val de Loire
Coordonnées du Pays